Interview

Vanessa Stettinger: «Pour certaines familles, l’enfant est le seul objet de reconnaissance»

Que reste-t-il aux parents dont les enfants ont été placés? La sociologue Vanessa Stettinger a enquêté durant plusieurs années sur ceux qu’elle a nommés les «non-parents»

On croit savoir ce que qu’être parent signifie, mais qu’est-ce qu’un «non-parent»? Vanessa Stettinger, spécialisée en sociologie de la pauvreté et maîtresse de conférence à l’Université de Lille, a réalisé une enquête ethnographique de 2009 à 2016 dans le département du nord de la France au sein de 15 familles en situation de précarité, qui fera l’objet d’un livre à paraître en 2020.

La chercheuse a consacré un article aux cas particuliers de trois familles dont un ou plusieurs enfants ont été placés – pour différents motifs relatifs au comportement des parents: consommation de drogues, troubles de la santé mentale, violences conjugales, insalubrité du logement – et qui se retrouvent, entre désarroi et quête de sens, à se désengager de leur rôle parental.