Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
n/a
© Gredin pour Le Temps

Podcast

Dans la vie d'Odile, métisse façonnée par le racisme ordinaire

Comment vit-on une enfance métisse dans un petit village suisse très, très blanc? Odile, 32 ans, met des mots sur un racisme ordinaire que ceux qui n'y sont pas confrontés tendent souvent à minimiser. Voici le 7e épisode de «Brise Glace», le podcast du Temps

Il y a le rejet, le jugement, les moqueries de préau. Plus tard, la sexualisation d’un corps «d’Africaine» qui lui donne des complexes, au point qu’Odile se prend à rêver de la silhouette et des cheveux lisses de Barbie. Elle a 5 ans lorsque, à peine arrivée du Rwanda avec sa famille, elle intègre l’établissement primaire d’un village en campagne vaudoise. Elle prend conscience, dans le regard des autres, de la couleur de sa peau.

Voici un nouvel épisode de Brise Glace, qui dit le racisme invisible. Celui qui ne fait pas de bruit, ne sort pas les poings mais qui existe encore bel et bien en Suisse et imprègne ceux qui en sont la cible. A 32 ans aujourd’hui, Odile ne veut pas se victimiser, ni dramatiser. Mais elle nous raconte, avec bienveillance et spontanéité, comment elle s’est façonnée dans une société qui fait encore de la différence un handicap. A écouter ci-dessous:

 Pour écouter les épisodes précédents, rendez-vous sur www.letemps.ch/podcasts 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo société

Au Vietnam, on se nourrit volontiers de serpents

Les Vietnamiens sont friands de serpents. On y voit l'influence de la tradition chinoise. Mais la pratique choque, y compris dans les villes du pays

Au Vietnam, on se nourrit volontiers de serpents

n/a