La marque au crocodile? Lacoste, bien sûr. Les trois bandes? Adidas. Des fleurs jaunes sur fond brun? Vuitton, natürlich. Des cheveux noirs, coupés au carré, avec une mèche claire? Micheline Calmy-Rey, évidemment.

Comme on l'a vu dans Le Temps de jeudi et en première page du Matin, la conseillère fédérale a inauguré de spectaculaires lunettes. Mastoc, décidées, orange et noir. Le genre de montures popularisées par la marque Mikli. Et alors? Pourquoi tant de foin? Parce que.

Parce qu'une fois encore Micheline Calmy-Rey a montré qu'en plus d'être une politicienne décidée elle était aussi un logo. Oui, un logo, un logo ambulant. Chaque détail de son personnage, chevelure, nouvelle cravate ou rouge à lèvres, suffit pour qu'on la reconnaisse. C'est comme cela que fonctionnent les bons logos. Pour parler comme les rhétoriciens, Madame Calmy-Rey est une synecdoque confédérale! De sa première apparition, en rouge et beige, le matin de son élection fédérale à ses baskets Bally à croix blanche, le savoir-faire de Cruella devrait être enseigné dans les cours de marketing. De ce point de vue là, MCR, toute socialiste qu'elle soit, fait partie de l'aristocratie du village des people. Parfaitement, comme la reine d'Angleterre qui porte un chapeau rose et une veste canari non pas par goût mais pour être immédiatement reconnue dans la rue.

Mais la grande force de Micheline Calmy-Rey, en termes de gestion d'image, c'est qu'elle n'a pas l'air d'en faire des tonnes. On a l'impression qu'elle s'en fiche, qu'elle ne calcule pas ses effets - contrairement à Ruth Metzler, cette Miss Coin-Coin du look parvenu, ou à ce poseur de Leuenberger. De ce point de vue là, les lunettes de Madame Calmy-Rey sont un poil trop voyantes, et aussi bicolores comme le reste de son habillement et ses cheveux. Un peu too much pour avoir l'air honnête.

Mais bon, on ne va pas chipoter. Parce que du point de vue du body langage, MCR est passionnante à regarder. Elle n'a d'ailleurs qu'un rival à Berne: Blocher. Regardez-le, celui-là. Chemisette pâle à manches courtes, costume sans relief, léger bidon. Lui qui rêve d'éjecter un max de fonctionnaires, s'habille exactement à leur image. Comme un loup qui revêtirait une peau d'agneau pour se glisser dans la bergerie. Camouflage. La tactique inverse de celle de Micheline logo. Encore plus fortiche?