Depuis le château d’Aigle, la fresque est parfaitement visible sur les murets des vignes, sous la route de Leysin. L’effet d’optique est saisissant. Le lézard vert représenté sur 350 m² semble aux aguets, flairant une proie ou un danger. La pupille, comme exorbitée, apparaît sur une protubérance, une grosse pierre ronde sans doute.

L’artiste montheysan Pascal Bérod a mis deux semaines pour réaliser cette performance. C’était en 2018. Ses outils: de la peinture à l’eau et une échelle. L’œuvre faisait partie du projet Ailyos, organisé par la région d’Aigle, de Leysin et du col des Mosses, pour mettre en valeur l’art en pleine nature.