La célèbre sociologue et professeure à Harvard Shoshana Zuboff a écrit cette tribune dans l’émotion, après l’assaut du Capitole. Comme son opus magistral «L'âge du capitalisme de surveillance», cette analyse consacrée au danger mortel que le numérique fait courir à la démocratie fait déjà date, amplement citée et commentée. 

«C’était il y a vingt ans. Le gouvernement américain laissait entrer dans sa démocratie et par la grande porte les toutes nouvelles sociétés du Net de Californie, allumant même un gentil petit feu pour les accueillir. Par la suite, une société de surveillance s’est épanouie, née des besoins distincts mais complémentaires des agences de renseignement publiques et des sociétés internet privées, toutes rêvant de parvenir à la connaissance totale de l’information. Vingt ans plus tard, le feu a bondi hors de l’âtre et le 6 janvier, il a menacé de brûler le foyer de la démocratie.