Société

«Nous voulons défendre le label Montessori»

Après les déboires d'une école genevoise, l'association portant ce nom s'explique.

Il y a un an, un arrêt du Tribunal fédéral fournissait les bases légales pour la protection du label Montessori: les établissements non agréés par l'Association Montessori Suisse (AMS) n'étaient plus autorisés à utiliser le nom de la pédagogue italienne (LT 23.06.05).

Aujourd'hui, une école genevoise fait l'objet de plaintes des parents portant sur la qualité de l'enseignement, comme l'a révélé la Tribune de Genève de samedi dernier. On s'aperçoit que cet établissement n'est pas agréé par l'AMS tout en s'appelant l'Ecole Montessori de Genève. Comment est-ce possible? Odette Cutullic, présidente du comité de l'AMS, section Suisse romande et italienne, répond à nos questions. Le Temps: Que s'est-il passé avec cet établissement genevois?

Odette Cutullic: Cette école, qui n'accueillait initialement que des enfants de 3 à 6 ans, a longtemps été reconnue par l'AMS. Ensuite elle a élargi son offre aux degrés 6 à 12 et n'a plus répondu aux critères pour ces classes. En février, nous avons demandé de pouvoir procéder à l'expertise de l'établissement, qui a refusé. Nous l'avons suspendu et rayé de notre liste.

– Il doit donc changer de nom.

– Oui, en principe. Mais nous rencontrons des difficultés à faire appliquer la règle. A chaque fois que le problème se présente, une bataille juridique s'engage, qui nécessite du temps et des moyens. Nous sommes une petite association et l'essentiel de notre énergie, nous le consacrons à enseigner.

– Y a-t-il d'autres écoles posant le même problème?

– Oui, une dizaine en Suisse romande. Tous les dossiers sont en mains d'un avocat. Malgré les difficultés, le comité de l'association est résolu à aller de l'avant et à défendre le label Montessori. Nous devons cette garantie aux parents et aux enfants.

– Quel moyen les parents ont-ils de savoir si une école dite Montessori est agréée par l'AMS?

– I ls peuvent nous appeler ou consulter notre site internet. Actuellement, il y a 11 écoles agréées en Suisse romande, et le refus des autres de se mettre à niveau est d'autant plus incompréhensible qu'il est désormais possible, depuis l'an dernier, de suivre l'ensemble de la formation en Suisse.

www.montessori-ams.ch Tél. 079 436 50 20

Publicité