Violence, addiction ou autres troubles psychiques: lorsque l’on associe jeux vidéo et de santé mentale, c’est plus généralement sur leurs liaisons supposément dangereuses. La preuve, à la requête «jeux vidéo effets santé mentale», Google ne suggère dans son bloc «Autres questions» (reflet des questions les plus demandées par les internautes) que des éléments négatifs. En dehors des moteurs de recherche, la réalité est cependant plus nuancée. Loin de l’image d’une fabrique de problèmes, le jeu vidéo peut au contraire devenir vecteur de sentiments et d’émotions positives, ou encore combattre la stigmatisation des personnes atteintes de maladies mentales.