Il y a vingt ans, le petit Elliot pleurait toutes les larmes de son corps en voyant s'éloigner à jamais E.T., l'extraterrestre devenu son ami le temps d'un film. Mais aujourd'hui, le héros de Spielberg doit trépigner de joie. Pour 3,99 dollars la minute, il peut lancer un coup de fil à son copain d'ailleurs afin de lui donner de ses nouvelles.

Un groupe d'ingénieurs américains propose en effet aux Terriens qui désirent entrer en ligne directe avec des petits hommes verts de relayer jusque dans l'espace leurs messages téléphoniques. Comme l'explique la revue New Scientist, les appels au N° 1-900-226-0300 sont émis en direct vers le cosmos par une antenne de 3,2 m de diamètre située au Connecticut. Selon Eric Knight, président de l'entreprise, il suffirait que la planète lointaine dispose d'un radiotélescope similaire à celui d'Arecibo à Porto Rico, d'un diamètre de 305 m, pour recevoir ces signaux.

Pour éviter toute discrimination de populations cosmiques, les concepteurs précisent que leur antenne ne sera pas dirigée vers une étoile précise, soleil d'une possible exoplanète où la vie pourrait s'être développée. Ils ont plutôt décidé d'«arroser» la Voie lactée d'appels. De plus, toute confidentialité est préservée, et les messages ne sont pas enregistrés. Les clients potentiels sont tout de même encouragés à se montrer «bons ambassadeurs de la Terre». Depuis le lancement de cette opération par le biais du site www.TalkToAliens.com, ils auraient été des centaines à vouloir appeler un vieux pote extraterrestre, ou simplement à se confier à un inconnu hydrocéphale aux yeux en amande.

A la Rutgers University (New Jersey), Christopher Rose, professeur d'ingénierie électronique, a toutefois calculé qu'avec cette méthode, le signal téléphonique pourrait être reçu proprement à une distance d'au mieux deux années-lumière. Or, même l'étoile la plus proche du système solaire, Proxima du Centaure, se trouve à plus de 4 années-lumière…

E.T. peut sans autre reposer le combiné et, en botaniste qu'il était, retourner dans son jardin étudier ses petites plantes.