On l'avoue, un frisson délicieux nous avait parcouru l'échine à l'écoute de «Schlager», le dernier single des Veveysans de Solange La Frange, mis en ligne à la fin de l'année passée. En mars 2014 sortait un nouvel album, MouVmenT, chez Two Gentlemen, qui confirmait la première impression. Il y a bien entendu cette prépondérance de la basse râpeuse de Luca Manco, le chant hanté de Julie Hugo, l'étonnant mélange de sécheresse et de générosité de la rythmique de Tristan Basso. Mais il y a surtout une science certaine à inventer de nouvelles fusions entre tropes dansants et narrations: c'était déjà le cas de leurs précédentes productions – ainsi de leur album éponyme de 2010 –, mais cette dernière livraison présente un je-ne-sais-quoi de plus sombre, de plus sérieux, de plus maîtrisé aussi, qui fonctionne à merveille. Le poids des ans certainement, la maturité assurément.