Cela avait pourtant bien commencé. Plus de 42 000 personnes avaient fait le déplacement dans le stade de Kanjuruhan à Malang, à l’est de l’île de Java, pour suivre le match qui allait opposer les deux clubs historiques d'Indonésie. Mais si la rencontre se serait dans l’ensemble relativement bien déroulée, la défaite 3-2 de l’équipe locale d’Arema FC, une première depuis vingt ans face à sa rivale de Persebaya, a déclenché la colère de ses fans, qui s’est rapidement transformée en un véritable chaos.