L’époque n’est pas à une bizarrerie près: en ce vendredi 11 juin 2021 débute l’«Euro 2020». L’appellation n’a pas survécu par hasard au report d’une année: cette seizième édition devait permettre de fêter les 60 ans de la compétition née en 1960.

Pour marquer le coup, Michel Platini avait réussi, alors qu’il était président de l’UEFA, à faire passer l’idée d’un tournoi se déroulant dans 12 villes de 12 pays différents plutôt que dans un ou deux, comme d’habitude. Après quelques circonvolutions pandémiques, ce ne sera finalement «que» onze, mais la symbolique demeure: de Séville à Bakou, de Rome à Saint-Pétersbourg, l’UEFA a construit une Europe du ballon rond plus vaste que l’Europe elle-même.