Le temps a rendu sa personnalité incontournable, indissociable du hockey helvétique. Serge Pelletier arrive à Lugano en 1989. Il a 23 ans. Enfant de la Rive-Sud de Montréal, il a consommé les filières ordinaires dans les catégories juniors, y côtoyant notamment la vedette en devenir Mario Lemieux. Mais des blessures récurrentes à l’épaule ont condamné une carrière potentielle. Un diplôme de maître de sport acquis à l’Université du Québec à Trois-Rivières, il décide de se lancer dans le coaching. Lorsqu’il accepte de rallier le Tessin pour la première fois, l’expérience ne doit porter que sur une saison. «C’était pour voir», dira-t-il. Il est pourtant écrit que l’histoire doit se prolonger. A la tête des juniors élite de Lugano, il fêtera un titre national, en 1998. Et lorsque le directeur sportif Jim Koleff se sépare du Suédois Mats Waltin et qu’il reprend lui-même la barre, il appelle Serge Pelletier à ses côtés. Les deux hommes fêteront ensemble le sacre de champion de Suisse, en 1999. Il deviendra ensuite entraîneur en chef à Fribourg (2000-2002), à Zoug (2002-2003), à Ambri-Piotta (2003-2006) et à Fribourg encore (2006-2011).