Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Roger, vainqueur de l'Open d'Australie
© AFP/ Paul Crock

Tennis

Avec 20 titres, Roger Federer entre dans une nouvelle dimension

Vainqueur de l’Open d’Australie, le Bâlois dépasse dans les palmarès les plus grands champions, tous sports confondus

En sport, parvenir à 20 titres est une référence qui marque profondément les esprits. On change de dizaine et de dimension. En football, Roger Federer pourrait arborer une deuxième étoile sur son maillot, comme son cher FC Bâle. Mais c’est évidemment du côté des disciplines individuelles qu’il faut essayer de trouver des points de comparaison, avec toutes les limites que l’exercice impose.

Avant Federer, le record masculin avait été porté à 14 victoires par Pete Sampras en 2002 et, déjà, cela semblait extraordinaire. Sampras avait fait un peu mieux que Roy Emerson (12), Rod Laver et Björn Borg (11), Bill Tilden (10), Jimmy Connors, Andre Agassi, Ivan Lendl, Fred Perry et Ken Rosewall (tous à 8 titres). Roger Federer double pratiquement tous ces standards, en ayant dû se coltiner Rafael Nadal (16 titres) et Novak Djokovic (12).

Lire aussi: Roger Federer, cinq sets qui font vingt

Mieux que Phelps, Merckx, Nicklaus

Sportif le plus médaillé de l’histoire moderne des Jeux olympiques, le nageur Michael Phelps a remporté 23 médailles d’or dont 10 dans les relais, qui sont à la natation ce que double et double mixte sont au tennis. En individuel, il n’est qu’à 13. En athlétisme, où les sprinteurs peuvent concourir dans plusieurs épreuves (100 m, 200 m, 4x100 m, voire saut en longueur), le Jamaïcain Usain Bolt totalise 19 médailles d’or (8 aux Jeux olympiques, 11 aux Championnats du monde), l’Américain Carl Lewis 17 (9 et 8).

En cyclisme, si l’on additionne les trois grands tours (Tour de France, Giro, Vuelta) et les Championnats du monde, on trouve comme au tennis quatre épreuves majeures par saison. Eddy Merckx «le Cannibale» n’arrive qu’à 14 grands titres.

Tiger Woods ne suit plus

La comparaison la plus naturelle se fait avec le golf, qui propose également chaque année quatre épreuves réunies sous l’appellation Grand Chelem. Le record du nombre de victoires appartient à Jack Nicklaus avec 18 titres. Là encore, le Suisse fait mieux.

En juin 2009, Roger Federer remportait enfin Roland-Garros, après trois finales consécutives perdues (parfois sèchement) contre Rafael Nadal. C’était son quatorzième titre de Grand Chelem, il rejoignait Pete Sampras. C’était la consécration. Il venait de se marier, allait être père de famille en juillet, tout pouvait s’arrêter là. A l’époque, Federer était très proche de Tiger Woods, qui lui aussi comptait 14 titres majeurs et chassait les records. Près de neuf ans plus tard, Woods est resté scotché à 14, Federer est passé à 20.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL