Avant de partir pour Bakou, le capitaine de la Nati, Granit Xhaka, confiait avoir préparé des affaires jusqu’au 11 juillet, date de la finale de l’Euro. En marge du premier entraînement sur sol azéri, le président de l’Association suisse de football (ASF), Dominique Blanc, glissait que ses vacances commenceraient le 12. Entre ces deux déclarations, d’autres joueurs et membres du staff ont manifesté leur intention d’aller loin dans le tournoi. Ce qui relève aujourd’hui du projet concret davantage que du rêve étourdi.

Concrétiser ses promesses: ce sera peut-être le leitmotiv de l’équipe nationale pour la décennie qui débute. C’est l’horizon qu’a ouvert la précédente.