Le nouveau championnat mondial des rallyes «Super 1600» a séduit vingt-quatre équipages en provenance de onze pays. Un résultat extraordinaire selon l'organe faîtier du sport automobile mondial qui n'en espérait guère plus de dix.

La nouvelle série se déroulera à l'occasion de six manches européennes (Catalogne, Acropole, Finlande, San Remo, Tour de Corse et Grande-Bretagne) du championnat du monde «normal» des épreuves routières dont le règlement sportif sera appliqué à l'exception de quelques articles spécifiques. Cinq voitures ont été homologuées pour l'occasion: Citroën Saxo, Fiat Punto, Ford Puma, Peugeot 206, Proton Satria (même si cette dernière n'a intéressé aucun équipage pour l'instant), autrement dit des «kit cars» (automobiles de série très évoluées même si elles n'utilisent ni carbone ni titane afin de limiter les coûts) à deux roues motrices avant, équipées d'un moteur d'une cylindrée de 1600 cm3. Le poids minimum autorisé est de 950 kg à vide (1100 kg avec l'équipage). De plus, les performances de certains bolides seront limitées afin d'assurer un équilibrage des forces en présence.

Pour chaque manche du championnat «Super 1600», un classement sera établi. 10 points seront attribués au vainqueur, 6 points au 2e, 4 au 3e, puis 3, 2 et 1. L'équipage qui remportera la série ne sera pas autorisé à y prendre part les années suivantes.