Selon un sondage réalisé du 13 au 20 mars auprès d'un échantillon d'un millier de personnes par l'institut nordique Finska Gallup, 60% des Finlandais rejettent l'usage du dopage dans le sport d'élite. Reste cependant que plus d'un tiers d'entre eux estime que l'on peut utiliser le dopage dans le sport de haut niveau. A condition toutefois qu'il soit contrôlé. Les chiffres révèlent également que 67% des personnes interrogées soutiennent l'idée de directives de l'Union européenne interdisant la vente, l'importation et la fabrication de produits dopants.

Y. T.