MPC

Affaire FIFA: le procureur chargé des affaires économiques est suspendu

Dans le cadre des relations jugées douteuses avec la FIFA, le Ministère public de la Confédération suspend son procureur en charge des affaires économiques. Un procureur extraordinaire est nommé

Le procureur en charge des affaires économiques au Ministère public de la Confédération (MPC), Olivier Thormann, a été suspendu de toutes ses fonctions jusqu'à nouvel ordre, indique un communiqué de l'institution révélé par les titres du groupe Tamedia. Des accusations ont été portées contre lui dans le cadre de procédures pénales concernant le football et la FIFA.

Le Bernois a été suspendu la semaine dernière par le procureur fédéral Michael Lauber. La nature exacte des accusations portées contre lui n'est pas encore expliquée. Un procureur extraordinaire sera nommé par l'autorité de surveillance du MPC pour «clarifier» cette situation, dit le communiqué de l'institution. On ne sait par ailleurs pas encore si une procédure a été ouverte.

Le MPC souligne en outre «expressément» que les informations sur lesquelles se base cette suspension sont «sans aucun rapport avec les deux rencontres bilatérales» entre Michael Lauber et le président de la FIFA Gianni Infantino, révélées début novembre par les «Football Leaks». «Des mesures organisationnelles adaptées ont été prises pour garantir le fonctionnement interne», indique encore le Ministère Public.

Trop de gros cas

La mise à pied brutale d'Olivier Thormann est un séisme pour le MPC. Car le charismatique Fribourgeois avait pris énormément d'importance au sein de l'institution ces dernières années. «Olivier Thormann a trop de gros cas de criminalité économique, commentait un ancien procureur fédéral au printemps dernier. De très gros cas. Et il est responsable de la conduite des antennes de Lausanne, Lugano et Zurich.»

Un avocat qui traite régulièrement avec le MPC décrit Olivier Thormann comme un procureur «intelligent, avec de la gouaille et de la vision, mais aussi un style un peu cowboy». 

Lire aussi: Les relations troubles de Gianni Infantino avec un procureur valaisan

Au MPC, Olivier Thormann a notamment été responsable de la supervision de procédures pénales suisses d'envergure internationale. Il s'agit notamment d'affaires de corruption impliquant le fonds d'investissement malaisien 1MDB ou la société brésilienne Petrobras. Le MPC a précisé au Tages-Anzeiger que sa mise à pied avait été décidée d'un commun accord pour protéger l'institution mais aussi le procureur suspendu lui-même.

Olivier Thormann avait instruit le scandale des matchs truqués en Challenge League en 2012. Dossier dans lequel il avait été désavoué par le Tribunal fédéral.

Afin de clarifier la situation, le parquet fédéral a demandé à l'autorité de surveillance du MPC de désigner un procureur extraordinaire. Celui-ci sera l'ancien procureur zurichois Ulrich Weder, a indiqué le président de l'Autorité de surveillance du MPC, Niklaus Oberholzer, à l'agence ATS.

Une procédure habituelle, selon lui. «Nous recourons à un procureur extraordinaire si des éclaircissements sont nécessaires, ou s'il peut éventuellement y avoir infraction pénale», a précisé Niklaus Oberholzer. L'ouverture d'une éventuelle procédure dépendra du procureur extraordinaire.

A ce moment-là: Scandale de la FIFA: les révélations de ce dimanche

Publicité