Ahmet Schaefer connaît bien les arcanes du sport business. Ce financier zurichois de 39 ans a collaboré avec Sepp Blatter, alors président de la FIFA, de 2008 à 2011. Il a ensuite travaillé entre Londres et Dubaï pour MP & Silva, une société spécialisée dans les droits sportifs. «Et puis j’ai eu la volonté de me rapprocher du jeu», dit-il.

En 2017, il se met en quête d’un club à reprendre. Quatre ans plus tard, il en contrôle… trois. Le Clermont Foot 63 en France. Le SC Lustenau en Autriche. Le FC Vendsyssel FF au Danemark. Tous dans les championnats de deuxième division. A ces formations modestes, il applique un système de gestion mutualisée. Son ambition: «Créer une alliance de clubs comme il en existe du côté des compagnies aériennes», précise Jérôme Champagne, ancien numéro 3 de la FIFA, et directeur général de Core Sports Capital (CSC), la holding basée à Zoug dont Schaefer est le président.