Alexander Noren est le vainqueur surprise de l’European Masters de Crans-Montana. Au nez et à la barbe des favoris, le Suédois de 27 ans s’est imposé avec une carte totale de 264 (-20), soit deux coups de mieux que son dauphin gallois Bradley Dredge et dix sur Julien Clément, meilleur Suisse avec son 14e rang.

En tête samedi à l’issue du 3e tour, le joueur de Stockholm a résisté dimanche à l’assaut des poursuivants, dont surtout Bradley Dredge, le vainqueur de l’édition 2006. Alors que les deux hommes se trouvaient au coude-à-coude, Noren a forcé la décision au trou no 15 en réussissant un incroyable «eagle» (-2) sur une sortie de bunker.

Professionnel depuis 2005, le Suédois n’avait encore jamais été sacré sur le Tour européen. No 88 sur ce circuit avant l’étape valaisanne, il s’était en revanche imposé en 2006 sur le Challenge Tour (2e division), déjà en Suisse, à Genève.

Alors qu’il était reparti les mains vides en 2008 de Crans- Montana (»cut» non franchi), Noren retourne cette année en Suède avec le demi-million de francs promis au vainqueur. Du coup, il fait plus que doubler ses gains de la saison (450 000 francs en 17 tournois).

Pour la troisième année de suite, Julien Clément est le seul golfeur helvétique à s’être illustré. Certes, le Genevois n’a pas réédité son coup d’éclat de 2008 quand il avait pris la troisième place. Reste que son 14e rang (-10) est plus qu’honorable pour un joueur habitué à militer sur le Challenge Tour. Ce résultat constitue la cinquième meilleure performance d’un Suisse en Valais, après sa 3e place en 2008 et les rangs 4, 5 et 13 du Tessinois Paolo Quirici.

Seul hic, Clément a connu un «jour sans» durant son tournoi, comme déjà souvent cette année. A Crans-Montana, avec des scores successifs de -2, -4, par et -4, il est évident que le Genevois a laissé filer un éventuel podium samedi lors du troisième tour. Des douleurs à l’aine, l’obligeant à se faire traiter par un physio en cours de parcours, expliquent notamment ce léger fléchissement.

«Après ma 3e place de 2008, il était difficile de me fixer un objectif clair cette année. Mais avec cette 14e place, je suis très satisfait», a commenté le Genevois, plus riche de près de 45 000 francs après ces quatre jours de compétition. «J’ai joué relâché tout au long de mon dernier tour, le concluant parfaitement avec un birdie au dernier trou. Ce tournoi va m’apporter beaucoup de confiance en moi.»

Dès le 15 septembre, Julien Clément tentera de devenir le premier Suisse à décrocher sa carte sur le lucratif Tour américain. Un nouveau défi que le résident de Gland attaquera en Floride à Tampa, pour la première des trois étapes des qualifications. S’il échoue, il essaiera d’en faire de même sur Tour européen, voire sur le Tour asiatique.

Avec le succès de Noren, l’European Masters s’est une nouvelle fois conclu avec une victoire surprise. Depuis le sacre de Sergio Garcia en 2005, ce sont toujours des outsiders qui se sont imposés à Crans-Montana, soit Dregde en 2006, Rumford en 2007, Lucquin en 2008 et, dorénavant, Noren en 2009.

Derrière le duo Noren-Dredge, l’Anglais Ross McGowan a pris la troisième place dimanche, juste devant l’Espagnol Miguel Angel Jimenez, toujours pas vainqueur en Valais mais pour la 8e fois dans le top 10 pour ce qui était sa 21e participation consécutive. Quant au favori du tournoi, le petit prodige nord-irlandais Rory McIlroy, il a rendu la meilleure carte dimanche (-7), insuffisante toutefois pour gommer ses errances des premiers tours et pour faire mieux qu’une 7e place.