Tous deux ont accepté de le faire, pour préparer leur duel en multicoques en février 2010 au titre de la la 33e «Cup», ont-il précisé à l’issue d’une audience organisée par la juge Shirley Kornreich de la Cour Suprême de l’Etat de New York.

Alinghi avait demandé à la Cour de disqualifier le syndicat américain Oracle s’il ne fournissait pas le certificat de jauge de son trimaran construit pour le duel entre les deux syndicats. Oracle avait accusé pour sa part Alinghi de vouloir modifier unilatéralement les règles du duel, avec la complicité supposée de la Fédération internationale de voile (ISAF).

Les deux syndicats se sont déclarés satisfaits mardi des résultats de l’audience à New York.

Oracle a noté que la juge avait demandé à consulter l’accord signé entre Alinghi et l’ISAF, tout en repoussant toute décision sur le certificat de jauge, dans l’attente de précisions techniques.

Alinghi a estimé de son côté que la Cour n’avait pas admis les accusations d’Oracle à son encontre et s’est dit prêt à «poursuivre les discussions» avec les Américains, en attendant les décisions à venir de la juge Kornreich.

Ils doivent en principe se rencontrer lors d’un duel en multicoques - catamaran pour Alinghi, trimaran pour Oracle - à partir du 8 février 2010, en un lieu qui reste à annoncer par les Suisses avant le 8 août.

Le catamaran lancé par Alinghi a commencé a naviguer lundi sur le lac Léman. Le trimaran d’Oracle effectue des essais à San Diego.

La Coupe de l’America est plongée dans le chaos judiciaire depuis la victoire d’Alinghi lors de la 32e édition en 2007 à Valence et le litige avec Oracle sur les modalités de la prestigieuses épreuve de voile.