Un filet de tennis-ballon a été installé, hier, sur le terrain d'entraînement de l'hôtel des Suisses, dans l'espoir que les joueurs disputent une de ces parties qui égaient les heures passées ensemble. Las! Ils ont trottiné pendant un petit quart d'heure, avant de rentrer en chambre. Ce sont donc quatre supporteurs, croix blanche sur tee-shirt rouge, qui ont profité de l'installation. Pendant ce temps, Köbi Kuhn a répondu à la presse.

Le Temps: Comment jugez-vous le match contre la Croatie?

Köbi Kuhn: Ce fut une très bonne performance, compte tenu de l'expulsion de Johann Vogel. J'ai vu beaucoup d'engagement.

– Son absence contre l'Angleterre va-t-elle modifier le schéma tactique?

– Cette histoire malheureuse n'amènera pas de grands changements. Je n'ai pas ma formation en tête. Et, si je l'avais, je ne le communiquerais pas.

– La victoire de la France sur l'Angleterre est-elle un bon résultat pour la Suisse?

– Vu le calendrier du groupe, je pense que c'est le meilleur résultat que nous puissions espérer. Les Anglais sont désormais sous pression, au contraire de nous. Ils ne voudront pas rentrer bredouilles à la maison, alors qu'ils ont tant de joueurs de classe mondiale comme Owen, Rooney, Beckham…

– Que faudra-t-il changer au jeu suisse pour faire un bon résultat contre l'Angleterre?

– Nous devrons améliorer notre jeu d'attaque. Nous manquons d'efficacité. Nous avons eu des occasions contre la Croatie, mais pas assez.