Le couple valaisan Anaïs Morand/Antoine Dorsaz occupe une encourageante 13e place après le programme court des JO de Vancouver. En tête, les Chinois Shen Xue et Zhao Hongbo, de retour à la compétition après deux ans d’absence et un mariage, se sont offert un beau cadeau pour la St-Valentin en réalisant un score impressionnant.

Morand (16 ans) et Dorsaz (20 ans) se sont réjouis d’avoir présenté le meilleur programme court de leur carrière. Ils n’ont pas commis de faute et sont parvenus, cette fois, à être bien synchronisés dans l’exécution de leur pirouette avec changement de carre.

Le public a chaudement applaudi la performance et s’est montré déçu en voyant la note (55,34 points) attribuée aux Chablaisiens, qui ont pourtant amélioré de 5,55 points leur meilleur score personnel. «Nous n’étions pas plus nerveux que d’habitude», ont souligné Morand et Dorsaz, avec une aisance de routiniers, eux qui disputent leurs premiers Jeux.

La lutte pour l’or s’annonce somptueuse entre Shen/Zhao, qui mènent avec 76,66 points, le meilleur score jamais réalisé, devant les champions du monde allemands Aliona Savchnko/Robin Szolkowy (75,96). L’écart (0,7 point) promet un libre de toute beauté dans la nuit de mardi à mercredi (heure suisse).

De retour pour l’occasion, Shen/Zhao, médaillés de bronze en 2002 et 2006, voudront apporter à leur pays la première médaille d’or de son histoire en patinage artistique. Les champions d’Europe, les Russes Yuko Kavaguti/Alexander Smirnov, se tiennent en embuscade à la 3e place, à 2,50 points des leaders chinois.