Il ne faut parfois que quelques instants à la tempête pour laisser place à l’accalmie. Dimanche soir, un grand arc-en-ciel est apparu dans la grisaille du début de soirée alors que la Nati voyait l’orage s’éloigner. Elle menait 1-0 contre le Portugal au Stade de Genève, but de Haris Seferovic après 60 secondes. Et surtout, elle était en place. Certes, Cristiano Ronaldo n’était pas sur le terrain. Mais la formation qui l’avait tournée en bourrique une semaine plus tôt à Lisbonne (4-0) apparaissait cette fois muselée.