Voici une semaine que l'équipe de France surclassait (2-0) l'Angleterre dans son temple de Wembley. Tout à fait, mon cher… Un épisode passait inaperçu: la blessure du méchant Anglais Dixon. Méchant, rappelons-le, pour avoir récemment trompé l'arbitre lors d'un match de Coupe d'Europe contre Lens: feignant d'avoir reçu un coup, il avait provoqué l'expulsion d'un innocent adversaire. Tollé dans l'Hexagone. Par un juste retour des choses, donc, alors que les champions du monde venaient d'ouvrir le score, mercredi dernier, Dixon s'est blessé en 2e mi-temps. On jouait depuis 24 minutes et 9 secondes lorsque le choc eut lieu: Dixon et Dugarry se heurtaient violemment la tête dans un duel aérien et retombaient raides sur la pelouse sacrée. Laissons plutôt la parole, en direct, à Thierry Roland et Jean-Michel Larqué, les inamovibles «commentateurs» de TF1.

Roland: – Offf…/ Larqué: – Pfff…/ Roland: – Alors Dixon, sur ce coup-là, il arrive par-derrière [c'est Dugarry, en vérité, qui jouait dos au but, mais qu'importe], j'crois pas qu'il ait grand-chose… Ah, c'est un shakespearien de toute première bourre…/ Larqué (contemplant le ralenti): – Ah, il y a un choc, peut-être…/ Roland: – Oui, je crois plutôt que c'est Dugarry qui en a pris un bon coup…/ Larqué: – Ça sans nul doute…

Dans la minute qui suit, nos deux larrons reviennent sur le but d'Anelka – un nouveau Ronaldo. Mais il joue en Angleterre, voyez-vous, il a le mal du pays, il voudrait rentrer en France, à Marseille, pourquoi pas, l'OM marche bien et Adidas aussi (sic). Puis la caméra montre le blessé et l'évidence s'impose. On se dit qu'il doit y avoir un peu de sang sur les crânes de Dixon et Dugarry (Larqué), on ajoute que Dugarry, lui, s'est relevé, lui, tout va bien (Roland) et comme Dixon étendu en gros plan sur la civière ne fait pas plaisir à voir (quoique?), on conclut: Ouh qu'il est blanc… On a vu un Dixon très très blanc… Tout à fait, Thierry. Le commentaire, naturellement, est libre.

* écrivain, arbitre de football.