Des portraits en noir et blanc d’un jeune homme souriant recouvrent, çà et là, les murs de la capitale argentine. «Justice pour Fernando», peut-on lire sur les affiches, en lettres majuscules. Dans la nuit du 17 au 18 janvier, Fernando Baez Sosa, étudiant de 18 ans, a été retrouvé inconscient sur le trottoir devant une boîte de nuit de Villa Gesell, station balnéaire de la côte Atlantique prisée des Argentins durant l’été austral. Après qu’une dispute a éclaté entre des rugbymen et les amis de Fernando dans la boîte de nuit, le jeune homme a été roué de coups par une dizaine de joueurs. Il est décédé quelques minutes à peine après son arrivée à l’hôpital.