Depuis des mois, Lindsay Hecox mène un combat qu’elle sait difficile, mais elle n’est pas seule. Elle a le soutien de personnalités sportives comme la footballeuse Megan Rapinoe, la basketteuse Candace Parker ou la tenniswoman Billie Jean King. Lindsay Hecox a 20 ans, des bouclettes rebelles et la folle envie d’intégrer l’équipe de cross-country féminine de l’Université d’Etat de Boise (Idaho). Mais si elle n’y parvient pas, c’est parce qu’elle est transgenre: Lindsay Hecox est née garçon. Alors, aidée notamment par la puissante ACLU (Union américaine pour les libertés civiles), elle a décidé de porter l’affaire devant la justice.