Neuvième manche du championnat du monde des épreuves routières 2000, le 50e Rallye de Finlande (ex-1000 Lacs) commence aujourd'hui. La course finnoise représente une sorte de Grand Prix sur terre battue. Les pilotes roulent en effet à très haute vitesse, malgré une visibilité plutôt réduite au sommet des bosses.

A ce jeu particulier, les pilotes nordiques se montrent régulièrement les plus à l'aise. Ainsi, en 49 éditions, ils ont signé 47 succès. L'Espagnol Carlos Sainz fut le premier, en 1990 (l'année de son premier titre mondial), à battre en brèche leur hégémonie. Avant que le Français Didier Auriol ne fasse de même en 1992. Depuis lors, les Finlandais ont remporté toutes les dernières éditions du Rallye de Finlande. Tommi Mäkinen, quadruple champion du monde en titre, a triomphé à cinq reprises, alors que son compatriote Juha Kankkunen a lui remporté deux succès, dont le dernier en date, en 1999.

Cette année encore, le favori est Finlandais. Marcus Grönholm, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a appris à piloter sur terre battue. Et cette année, il arrive à maturité. Le pilote d'Inkoo a ainsi remporté, il y a un mois, le Rallye de Nouvelle-Zélande. Il avait aussi signé une victoire en Suède en début d'année. Ces bons résultats lui permettent d'ailleurs d'occuper la deuxième place au championnat du monde des pilotes, à quatre points seulement du Britannique Richard Burns.

Marcus Grönholm – qui avait terminé 4e en Finlande l'an dernier – est la dernière révélation mondiale en rallye. Il revendique s'être «construit tout seul». Et il y a consacré du temps. Grönholm n'a ainsi jamais été soutenu financièrement par un partenaire de son pays. Il n'a pu compter que sur lui-même. Navigué par son beau-frère Timo Rautiainen, Grönholm est un Finlandais typique, dans le sens où il a banni les mots «peur» et «doute» de son vocabulaire. Désormais bien intégré dans la structure Peugeot, il ne craint plus personne. Ni sur les routes asphaltées du championnat du monde, et encore moins sur celles de terre battue, où il a développé son immense talent.