«Bellissimo, wonderful!» A l’arrivée d’un 400 m, les coureurs ont rarement les mots. Mais là, tout se mélange dans le corps et la tête de Ricky Petrucciani: les langues, les émotions, le lactate et l’adrénaline. Le Tessinois vient de remporter une improbable médaille d’argent du 400 m plat, entre deux Britanniques, le vainqueur Matthew Hudson-Smith (44''53) et le troisième Alex Haydock-Wilson (45''17).