Le Qwest Center d'Omaha, sis aux confins du Nebraska, doit encore retentir des clameurs des spectateurs ovationnant les prouesses de ces héros d'eau douce. De ces nageurs «made in US» qui, en quête de sésames olympiques, en ont profité pour ébranler les chronos et rappeler qu'ils ont l'intention de régner en maîtres de la natation mondiale lors des grandes joutes planétaires en Chine. Ce qui ne sera pas pour déplaire à NBC «grâce» à qui les finales de natation ont été programmées le matin. «Prime time» outre-Atlantique oblige. Et peu importe que les athlètes s'en accommodent ou non.

Retour donc sur des sélections olympiques américaines de très haut niveau qui ont désigné les 41 nageurs qui joueront les bourreaux des bassins à Pékin. Avec des médaillables dans 23 des 26 épreuves au programme. Dont quatre champions olympiques bien armés pour défendre leur titre.

• Neuf records du mondeSi le record du 100m nage libre du Français Alain Bernard a résisté, d'autres marques planétaires ont vacillé pendant ce festival de natation américain. En tout, huit chronos mondiaux ont été améliorés et un fut égalé.

• L'effet seconde peauCes nouveaux temps de référence viennent s'ajouter à la liste déjà longue des chronos battus ou égalés depuis le début de l'année. Depuis l'autorisation, en fait, de la fameuse combinaison Speedo LZR. Cette seconde peau miracle a activé la révolution des bassins, laissant déjà dans son sillage pas moins de 29 records du monde en 2008 (contre 11 en 2007).

• De Los Angeles à PékinElle avait commencé en 1984 à Los Angeles et disputera ses cinquièmes Jeux olympiques. A 41 ans, Dara Torres s'est qualifiée pour le 50m nage libre ainsi que pour le 100m. Mais, lundi, elle a annoncé qu'elle laissait sa place sur l'aller-retour afin de se concentrer sur le 50m et le relais 4x100m.

• Les sept travaux de PhelpsCes «US Trials» ont mis Michael Phelps sur orbite olympique, confirmant son hégémonie et son statut de future superstar des Jeux de Pékin. Qualifié sur cinq épreuves individuelles - le 200m libre, les 100m et 200m papillon, le 200m 4 nages et le 400m 4 nages - et deux relais, le sextuple champion olympique d'Athènes a toujours en point de mire le record absolu de sept médailles d'or détenu par son compatriote Mark Spitz depuis 1972. Et pourquoi pas huit, puisque le «Kid de Baltimore» devrait également être au départ du relais 4x100 m. «Il a disputé les séries du 100m pour essayer de nager sous la barre des 48'' et il y est parvenu, ce qui le place en bonne position pour le relais», a confié son coach, Bob Bowman, au site Swimnews.

Au dire des observateurs avertis, «Mickey», qui à Omaha a battu deux records du monde (200m et 400m 4 nages) aborde Pékin «mieux armé» qu'à Athènes et possède les capacités physiques, mentales et techniques pour donner corps à ce rêve qu'il caresse depuis longtemps, à cette envie aiguisée de marquer l'histoire.

• Manaudou en dangerDéjà pleine de doutes à la suite d'une année 2007 marquée par moult turbulences, Laure Manaudou devra, en plus de ses propres démons, se méfier des dangers venus d'Amérique. La Française sera en effet menacée par les nageuses à la bannière étoilée dans ses trois disciplines. Qu'il s'agisse de Katie Hoff, gourmande sur 400m, de Margaret Hoelzer, qui vient de s'attribuer le record du monde du 200m dos, ou encore de Natalie Coughlin, qui a signé celui du 100m dos.