Profitant d'un mouvement mené par l'Union générale des travailleurs guadeloupéens (UGTG) contre la compagnie pétrolière américaine Texaco, le groupe hôtelier Accor a fustigé le climat social détestable régnant sur l'île, menaçant d'abandonner le marché antillais en raison, notamment, de «l'attitude inamicale, voire agressive, du personnel vis-à-vis de la clientèle». Accueillis en triomphe par une population chaleureuse dans la darse de Pointe-à-Pitre, vendredi soir et samedi après-midi, Ellen MacArthur et Michel Desjoyeaux, vainqueurs respectifs des catégories monocoques et multicoques 60 pieds de la septième Route du Rhum, ne seront guère convaincus à l'évocation du caractère «inamical» des Guadeloupéens.

«C'était extraordinaire, s'exclamait la petite Anglaise aux cheveux courts et au visage rond en se remémorant son arrivée. Les gens m'ont offert beaucoup d'émotions, un choc inimaginable.» En descendant de son Kingfisher, Ellen, révélée au grand public par sa deuxième place lors du Vendée Globe 2000-2001 – derrière Desjoyeaux –, est allée prendre un bon bain de foule. Parée pour la fête, la bien nommée place de la Victoire s'est trémoussée une grande partie de la nuit en l'honneur de la navigatrice, déjà lauréate en 1998 dans la catégorie des monocoques 50 pieds.

A 26 ans, Ellen MacArthur rejoint dans la légende Florence Arthaud, la «fiancée de l'océan» victorieuse en 1990. Nullement effarouchée par l'hécatombe qui a touché les Formule 1 des mers, elle a annoncé son désir d'entamer une nouvelle carrière en multicoque, où elle devrait à nouveau croiser le chemin de Michel Desjoyeaux. Parti sur son trimaran Géant dans le seul but de franchir la ligne d'arrivée, le Français a réussi un coup de maître pour sa première participation à la prestigieuse transatlantique en solitaire. «C'est comme au loto, 100% des gagnants ont tenté leur chance», se marrait-il.

Pendant ce temps, la java battait son plein. Pointe-à-Pitre dévoilait ses beautés. Enfermés dans leurs hôtels, bien des touristes n'y ont vu goutte. Préférant le hamburger flasque au crabe farci, privilégiant, en matière de baignade, le chlore au sel marin, ils continuaient à vaquer à leurs occupations. Et si la prétendue agressivité du personnel provenait, par effet de ricochet, de l'attitude bornée d'une clientèle débarquée en terrain conquis?