Diversement apprécié par le peuple, et dénigré par les élites, le football est à la fois mal-aimé et le sport le plus populaire d’Azerbaïjan. Spontanément, un Azerbaïdjanais dira qu’il n’est pas fier de son équipe nationale de foot et que c’est grâce à la lutte (sport traditionnel, 22 médailles olympiques) que son pays peut briller sur la scène internationale. L’équipe nationale, surnommée «Milli» (la nationale), n’a jamais brillé dans les compétitions internationales. Pire, elle se classe bonne dernière dans le Caucase, derrière son ennemie jurée l’Arménie.

Un peu d'histoire1960-2020, l’épopée chahutée de l’Euro de foot