La donne est simple: Bâle doit l’emporter à l’Allianz-Arena le 8 décembre et espérer un revers de la Roma à Cluj. Tel est le seul scénario qui offrirait aux Rhénans une première qualification pour le top 16 de la Ligue des champions, après deux tentatives infructueuses (2002/03 et 2008/09).

Ce succès, le FCB le doit avant tout à sa parfaite entame de match. En manque de résultats et au cœur d’un scandale en Roumanie, Cluj a été complètement étouffé par des Rhénans conquérants et nettement supérieurs athlétiquement. La preuve par les chiffres: 25 minutes de jeu, 70% de possession de balle pour le champion de Suisse, 7 tirs à 0, un but.

Fiabilité

L’artificier se nomme Federico Almerares, normalement quatrième dans la hiérarchie des attaquants bâlois mais aligné d’entrée grâce aux blessures de Streller et Zoua, voire même de Chipperfield. Or l’Argentin, souvent à l’infirmerie, n’est pas homme à laisser passer sa chance, puisqu’il a marqué trois fois en quatre titularisations cette saison en Super League. L’ancien junior de River Plate s’est cette fois-ci montré le plus prompt à bondir sur un tir écrasé d’Inkoom pour prendre à défaut une défense roumaine bien trop passive (15e).

Malgré le forfait de dernière minute de Huggel (problèmes de dos), le champion de Suisse n’a pas eu à trembler, la paire Yapi-Cabral ayant livré une honnête prestation dans l’axe du milieu de terrain. Heureusement quand même que Culio, qui a confirmé, comme à l’aller, être le meilleur footballeur du CFR, s’est retrouvé trop isolé dans la formation de Sorin Cartu pour véritablement bousculer un FC Bâle qui a eu tendance par la suite à se satisfaire de ce score et à reculer. Et, c’est bien connu, personne n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise.

Comme un grand

D’autant que le champion de Suisse a eu plusieurs occasions de doubler la mise, manquant parfois de réussite, comme quand Piccolo a suppléé son gardien sur un essai de Frei (17e) ou quand sur la frappe de Tembo, légèrement déviée, le ballon a terminé sa course sur la transversale de Nuno Claro (60e). Frei a même cru avoir inscrit son 7e but de la campagne (dont 2 en qualifications) à la 73e, avant d’être justement sanctionné pour une position de hors-jeu de quelques centimètres.

La dernière journée de cette poule promet son lot d’émotions. Après la défaite à domicile contre la Roma, Valentin Stocker évoquait avec humour au micro de la TSR un «deal» avec le Bayern. En tenant compte de la fierté des Bavarois et de la rivalité germano-suisse, il y a peu de chances que cela se produise. Le FCB devra aller gagner sa place en 8es de finale tout seul, comme un grand. Sa courte et rageante défaite 2-1 face aux Bavarois en septembre a prouvé quelque chose: il en est capable. A Cluj après de faire le boulot.