Ancien entraîneur adjoint de l’équipe de Suisse, Michel Pont se souvient de David et Philipp Degen comme «des athlètes exceptionnels, hyperactifs, qui vont à 100 à l’heure sur le terrain comme dans la vie. De vrais jumeaux.» Leur carrière de joueurs achevée, les deux frères (39 ans) sont restés dans le football, l’un à la tête du FC Bâle, l’autre comme agent de joueurs. Avec semble-t-il la même ambition, la même volonté d’aller vite. Mais ce style leur a vite valu l’inimitié d’une partie du monde du football suisse en raison de pratiques musclées de recrutement de jeunes talents, souvent mineurs, au sein de l’agence SBE.