A bout de souffle, à bout de forces, Rafael pleure sur le banc de touche. C’est trop d’émotions d’un coup pour un enfant de 11 ans. Il a même posé deux gros tacles – en salle, cela se fait encore moins – qui ont à peine effleuré ce fichu numéro 11 du Bayern, mais ont convaincu son éducateur, Miloud Belgacem, de le remplacer. Pierre, son père, réconforte Raphaël à sa manière, compréhensive mais sans apitoiement. «Ne pleure pas, regarde et profite. Ça ne t’arrivera peut-être qu’une fois dans ta vie.»

C’est que Rafael et ses copains du FC Collex-Bossy en rêvaient depuis des semaines de ce match contre les M11 du Bayern Munich. Un rêve éveillé pour cette équipe d’un petit club amateur de la campagne genevoise. Créée en 2012 par le CS Italien, la CSI Talent Cup est rapidement devenue la Coupe du monde pour les gamins de la région. L’organisation est parfaite et la participation prestigieuse: PSG, Ajax, Anderlecht, Atalanta figurent au palmarès de ce tournoi en salle qui offre quelques places aux équipes locales. Le 21 octobre 2018, les Collésiens ont gagné la leur lors d’un tournoi qualificatif, devant le FC Meyrin, l’un des meilleurs clubs formateurs de Suisse.