Barça-Bayern, l’affiche qui laisse «Ba-Ba»

Football La Ligue des champions offre deux «classiques»

Il se dit depuis plusieurs mois que le FC Barcelone de Pep Guardiola est mort, qu’il n’est plus qu’un souvenir au panthéon des plus belles équipes de l’histoire du football. Sous la baguette de Luis Enrique, le Barça joue désormais une autre partition, plus adaptée à ses solistes, un trio d’attaquants sans équivalent dans le monde: Neymar, Suarez et bien sûr Messi.

Aujourd’hui, c’est le Bayern qui joue le jeu de possession et de pressing du Barça. Logique, son entraîneur est depuis 2013 Pep Guardiola, qui reviendra au Camp Nou le 6 mai pour la première fois dans la peau de l’adversaire. «Ce sera très spécial et très émouvant pour moi», pressent-il.

Dans l’autre demi-finale, le Real sera sûrement aussi très ému de retrouver la Juventus (l’affiche fut une finale, en 1998), mais plus encore d’avoir évité les deux autres. En Ligue Europa, le sort a épargné les deux clubs italiens. Naples recevra Dniepropetrovsk tandis que la Fiorentina se déplacera à Séville (les deux matches le 7 mai).