C’était sa quatrième Route du Rhum. Il se voyait faire le tour du monde dans deux ans à bord de son bateau. Mais en un peu moins de 24 heures, ses plans ont changé. Fabrice Amedeo va bien. En revanche, après avoir été englouti par les flots, son Imoca repose au fond de l’Atlantique.