Davydenko participera pour la deuxième fois d’affilée à la finale, contre le vainqueur du match entre l’Argentin Juan Martin Del Potro et le Suédois Robin Soderling. L’année dernière, il s’était incliné devant le Serbe Novak Djokovic.

C’est la première fois que le Russe s’impose face à Federer après une série de douze échecs.

Le Suisse sera absent pour la deuxième fois de suite de la finale du Masters, une épreuve qu’il cherchait à remporter pour la cinquième fois après 2003, 2004, 2006 et 2007.

Federer avait déjà perdu son dernier match de poule contre Del Potro. Avec ses échecs à Bâle et à Paris-Bercy, il s’agit de sa quatrième défaite en trois semaines.

Après un mauvais départ, dû à une faible réussite en première balle, Federer a retrouvé son service et son jeu et semblait devoir renverser la situation. Mais alors que tout le monde attendait qu’il reçoive le coup de grâce, c’est au contraire Davydenko qui a réussi le break décisif à 5-5 dans la troisième manche, le jeu ayant atteint une superbe intensité.

Comme éberlué par son succès, l’étonnant Davydenko n’a donné quasiment aucun signe de joie après la balle de match.