Dans une semaine, on repensera peut-être à ce tie-break de la première manche, en huitième de finale contre Iga Swiatek, où l’histoire de Belinda Bencic aurait pu s’écrire différemment. On s’en souviendra de toute façon pour sa durée (23 minutes) et son suspense: quatre balles de set pour elle, trois pour Swiatek, avant que la Saint-Galloise ne conclue 14-12.

Lire aussi: Belinda Bencic a trouvé le bon équilibre