Tennis

Belinda Bencic a fait (un peu) douter Serena Williams

La Saint-Galloise n'a pu faire mieux qu'offrir une belle résistance à l'Américaine, vainqueur 6-4 6-3 au premier tour du tableau féminin de l'Open d'Australie

A peine 12h après la sortie sous les vivats de Roger Federer, son ex-partenaire de la Hopman Cup faisait à son tour son entrée dans l'Open d'Australie et la Rod Laver Arena. Mais Belinda Bencic reprenait plutôt le rôle endossé la veille par Jürgen Melzer, celui de l'ex-top 10 retombé(e) dans l'anonymat (Bencic est 50e au classement WTA) à la suite de blessures, l'ex top 10 à qui l'on prêtait une capacité à gêner la légende d'en face. Hier Federer, aujourd'hui Serena Williams.

Six fois vainqueur à Melbourne, la cadette des soeurs Williams n'est pas une joueuse ordinaire. Avec sa crinière noire, son indolence et son gabarit bien plus imposant que les autres, elle paraît être un lion au milieu des lionnes. La jouer est un exercice difficile. Il faut la rendre nerveuse, mais ne surtout pas l'énerver. Bien jouer mais ne pas trop en faire. Croire en ses chances sans hurler à chaque point.

Belinda Bencic s'y est essayée, avec ses moyens du moment, qui ne sont plus ceux de 2015, lorsqu'elle battait l'Américaine à Toronto. Elle soutint l'échange jusqu'à 4-4 dans la première manche. Au moment opportun, un coup de patte et Serena Williams s'arrogeait le premier set (6-4 en 34 minutes). Elle obtenait derrière un break sans rien faire (double faute de Bencic). Le score monta très vite à 5-0 puis le lion Serena se rassoupit et Bencic revint un peu. Jusqu'à 5-3, avec même une balle pour revenir à 5-4, mais le match était joué. Au deuxième tour, Serena Williams affrontera une miraculée, Lucie Safarova (WTA 61), qui a sauvé... neuf balles de match avant de battre la Belge Yanina Wickmayer.

«J'ai bien joué mais contre Serena, ça ne suffit pas», estimait après coup Belinda Bencic, oubliant tout de même ses 16 fautes directes. La Suissesse reste engagée en double, associée à Ana Konjuh. La paire croato-suisse sera opposée aux Françaises Caroline Garcia et Kristina Mladenovic. Un avant-goût de Fed Cup, puisque la Suisse recevra la France à Palexpo les 12 et 12 février prochain.

Publicité