Cela fait quelques années maintenant que les journalistes suisses sur les tournois de tennis s’entendent demander: «Vous allez faire quoi, après la retraite de Federer et Wawrinka?». Et ça fait quelques années que la réponse évidente est prête, mais qu’elle hésite à être exprimée, ou alors au conditionnel, quand elle n’est pas remise à plus tard parce que l’intéressée vient une fois encore de se faire éliminer prématurément. «On suivra Belinda Bencic.»