Il paraît que Roger Federer veut jouer jusqu’à 40 ans. Tant mieux, mais le tennis suisse a encore de beaux jours devant lui avec Belinda Bencic, 22 ans, qui a nettement dominé Naomi Osaka, numéro un mondiale et tenante du titre, à Flushing Meadows (7-5 6-4). La Japonaise, qui perd son titre et sa couronne mondiale dans l’affaire, n’avait que sa puissance à opposer à la science du jeu, aux variations et à l’anticipation de Bencic, particulièrement à l’aise en retour de service et en passing de revers.

Lire aussi: Federer et Wawrinka un peu lourds, Bacsinszky et Golubic trop légères

La Saint-Galloise accède aux quarts de finale pour la deuxième fois de sa carrière, et la première fois depuis 2014, déjà à l’US Open. Elle avait alors 17 ans et une forme d’insouciance. Des blessures longues à soigner, des problèmes personnels à digérer, ont ensuite freiné sa progression, mais ce temps semble désormais derrière elle.

Lire également: «Night session», la nuit américaine

Avec trois représentants en quarts de finale, la Suisse fait mieux que quiconque à l’US Open de tennis. Et rien n’empêche Stan Wawrinka (contre Daniil Medvedev, mardi soir), Roger Federer (contre Grigor Dimitrov, dans la nuit de mardi à mercredi) et Belinda Bencic (contre Donna Vekic mardi soir) d’aller encore plus loin. Tête de série numéro 13, Bencic est désormais la joueuse la mieux classée de sa moitié de tableau.