Récit

Bennet Omalu, le médecin qui a secoué le sport

En faisant le lien au début des années 2000 entre dégénérescence cérébrale et pratique du football américain, ce médecin légiste a brisé un tabou. Il s’est attiré les foudres de la NFL mais ses travaux ont fait évoluer les mentalités et eu des répercussions en hockey, rugby et football

Certaines rencontres changent une vie. Pour Bennet Omalu, ce fut celle de Mike Webster, le 24 septembre 2002, sur une table d’autopsie. Le médecin légiste faisait la connaissance posthume d’une légende du football américain, gloire des Steelers de Pittsburgh, mort à 50 ans d’une crise cardiaque après une longue descente aux enfers ponctuée d’épisodes de dépression, de démence, de comportements erratiques, de violences et de tentatives de suicide. Un jour, Mike Webster a uriné dans un four; un autre, il s’est électrocuté avec un taser pour tenter d’apaiser ses maux de dos. Il a aussi cherché à réparer ses dents avec de la Super Glue. Paranoïaque, «Iron Mike» avait dilapidé sa fortune et vivait comme un sans-abri, misérable. Sa femme l’avait quitté.

Lire aussi: L'interview du neurochirurgien Julian Bailes