Bienne a sauvé in extremis sa place en Ligue nationale A au terme du septième match du barrage de promotion/relégation LNA/LNB (4-3 dans la série). Les Seelandais ont battu Lausanne 3-2 grâce à un envoi de Kevin Lötscher à la 57e minute. Il a fallu attendre les quatre dernières minutes de l’ultime période du dernier match de la série entre Bernois et Vaudois pour attribuer la douzième place en LNA en 2010/2011. Le HC Bienne a ainsi réussi à sauver sa tête, alors qu’il a été mené à deux reprises à la marque. Aucune équipe n’avait encaissé un but pour finalement l’emporter depuis le premier affrontement. Dans un Stade de glace qui affichait complet pour la première fois de l’exercice (7000 spectateurs), les hommes de Kevin Schläpfer l’ont fait.

Le rêve du Lausanne HC aura duré cinquante minutes de plus que la saison précédente. A nouveau vaincus à la septième rencontre du barrage, les Vaudois avaient pourtant toutes les cartes en main pour se hisser d’une division. Après avoir ouvert la marque grâce à un Jérémy Gailland d’un froid réalisme (8e), le LHC avait repris une longueur d’avance par Alain Miéville en toute fin de deuxième période, en infériorité numérique.

Gianluca Mona a pourtant utilisé tous les subterfuges pour empêcher les Biennois de violer sa cage, usant même de sa désormais traditionnelle «poussette» sur la base du poteau. Cette fois pourtant, le portier tessinois l’a payé au prix fort. Pénalisé pour avoir retardé le jeu, l’ancien Servettien était battu par Steven Barras (31e) sur l’avantage numérique consécutif à son acte d’anti- jeu.

Les héros seelandais s’appellent Mathieu Tschantré et Kevin Lötscher. Le capitaine biennois égalisait 43 secondes après le 2-1 de Miéville, avant que l’ancien lausannois ne soulage son clan en fin de rencontre. Souvent endormis par le tempo de leurs adversaires, les Bernois ont cette fois trouvé la solution. L’accouchement a été fait dans la douleur, mais le soulagement n’en sera que plus grand au Stade de glace.