Les chances des bobeurs helvétiques sont réelles. Ils possèdent dans leurs rangs un champion du monde avec Ivo Rüegg, associé à Cédric Grand. Beat Hefti est champion d’Europe en titre et le meilleur dans le sprint de départ. Daniel Schmid, troisième du championnat d’Europe, constitue un atout supplémentaire. La Suisse, qui attend un titre olympique depuis 1994 et le triomphe du duo Gustav Weder/Donat Acklin, avait de quoi se réjouir avant le début des joutes.

Mais la situation a radicalement évolué depuis la présentation des coureurs à la presse et les premiers entraînements. Lors de la première descente officielle, Hefti et Schmid se sont retournés dans le virage No 12. Alors que Schmid a pu remonter immédiatement au départ, Hefti a dû se mettre en pause. L’Appenzellois est finalement plus touché dans sa violente chute que les premières constations le laissaient supposer. Il souffre de nombreuse contusions et égratignures sur tout le corps. Il a préféré renoncer aux trois séances d’entraînement suivantes. Cela signifie que Hefti manquera d’expérience dans les difficultés de cette piste très rapide.

Le rôle de favori dans le camp helvétique reposera sur les épaules de Rüegg. A 38 ans, le Schwytzois est très constant cette saison. Il n’est jamais monté sur un podium olympique et cette années, il est à la recherche d’un succès sur la scène internationale. Rüegg et Grand ont passé trois jours à Calgary loin des tumultes olympiques pour se préparer au calme. «A Turin, nous avions trop «zoné» avant les compétitions et nous n’avions pas obtenu des bons temps de départ. Cette dislocation à Calgary nous a permis de retrouver toute notre concentration», assure Rüegg. En 2006, le duo Rüegg/Grand avait pris la 8e place. Cette année, la paire en veut plus. L’ogre Lange

L’Allemand Andre Lange, qui va mettre un terme à sa carrière à l’issue des jeux de Vancouver, ses troisièmes consécutifs, veut se couvrir d’or avant de couler des jours paisibles de retraité du sport.

Depuis plusieurs mois, Lange, 36 ans, a annoncé la couleur: il vise le doublé bob à deux/bob à quatre, comme en 2006.

Sacré à Salt Lake City en 2002 en bob à quatre, le triple champion olympique est déjà le pilote de tous les superlatifs avec neuf titres mondiaux, huit sacres européens et 46 victoires en Coupe du monde.

Après un début de saison médiocre, rien ne semble plus arrêter Lange avec six victoires et deux 2e places lors des huit dernières épreuves du circuit mondial.