Le jour du grand départ vers l’Euro est arrivé. Ce lundi, l’équipe de Suisse s’est envolée vers Bakou (Azerbaïdjan) tandis que les autres formations rejoignaient leurs camps de base en Russie, en Espagne, en Ecosse… Au temps de la pandémie, un tournoi organisé entre 11 villes d’autant de pays différents relève de l’acrobatie. Et pourtant, ce n’est pas grand-chose en comparaison de ce qui se trame au Brésil, où la Copa América commencera dimanche.

Lire aussi: Le Brésil organisera bien la Copa América