A Durban, au Moses Mabhida stadium, le Brésil et le Portugal n’ont pas réussi à se départager, au terme d’un match rugueux qui a vu l’arbitre mexicain Benito Archundia sortir à sept reprises un carton jaune. Chaque équipe a eu l’opportunité d’ouvrir le score: l’attaquant portugais Auriverde Nilmar a vu son tir être détourné sur la barre transversale par le gardien adverse (32), tandis que, pour la «Selecçao», Raul Meireles, à bout portant, a raté le cadre (62).

Les deux équipes ont pu aborder sereinement cette rencontre: le Brésil était déjà assuré de disputer les 8e de finale, après ses deux victoires lors des deux premières journées, tandis que le Portugal était virtuellement qualifié. Seule une défaite, combinée à une très large victoire ivoirienne, pouvait l’éliminer.

A Nelspruit, au Mbombela Stadium, la Côte d’Ivoire a pourtant cru le miracle possible, en marquant deux buts rapidement. Le milieu de terrain Yaya Touré a ouvert le score d’un tir place au ras du poteau (14), avant que Romaric ne double la mise de la tête (20). Les Eléphants ont ensuite fait preuve de trop d’imprécisions dans le dernier geste pour pouvoir creuser davantage l’écart. En seconde période, le match s’est installé dans un faux rythme. Les quelques accélérations ivoiriennes n’ont pas réussi à perturber l’arrière-garde nord-coréenne, à l’exception d’une reprise de volée de Salomon Kalou, qui a trompé le portier nord-coréen (82).

En huitièmes de finale, le Brésil sera opposé au second du groupe H, lundi à l’Ellis Park de Johannesburg, tandis que le Portugal affrontera le premier du groupe H, mardi au Cap. Dans le groupe H, qui doit connaître son dénouement ce vendredi soir, l’Espagne, le Chili, la Suisse et le Honduras sont toujours en course pour une qualification pour le tour suivant.