Ils sont quatre employés de la société informatique Herzenswerk. IT, située à Munich, à avoir eu l’idée de MeinApplaus.de («mon applaudissement») dès le début du confinement, mi-mars. Le 11 mars, à la veille d’une longue pause de deux mois sans Bundesliga, le match Borussia Mönchengladbach-FC Cologne se dispute à huis clos. «Il ne se passait absolument rien», se souvient l’un d’eux, Viktor Mraz. Lui qui avoue «ne pas trop aimer le football», «n’y avoir jamais joué» et n’être jamais allé voir le Bayern parce que «c’est trop plein et surtout trop bruyant», a pourtant ce jour-là «un déclic».

«J’ai beaucoup d’amis qui sont fans et qui, lors de ce match, étaient abattus, ils ne cessaient de se plaindre du manque d’atmosphère», poursuit-il. En compagnie de son associé Michael Theumert, il commence à développer cette application dès le lendemain, avec une idée bien précise en tête. «Nous voulions permettre aux fans à la fois de partager en direct leurs émotions et qu’elles soient visibles, audibles et mesurables. J’avais ce projet en réserve depuis longtemps, mais j’attendais simplement le moment opportun. Avec cette crise, nous avions la possibilité d’apporter un soutien aux supporters frustrés de ne pas pouvoir se rendre au stade.»