Le chaos provoqué dans le calendrier sportif par l’épidémie de coronavirus en Chine prend une ampleur nouvelle et s’étend aux pays voisins avec l’annulation de compétitions de golf à Singapour et en Thaïlande. En football, la reprise de la Chinese Super League, prévue le 22 février, a été reportée, comme toutes les rencontres de Ligue des champions asiatique impliquant des équipes chinoises, à l’exception du Beijing Guoan dont l’effectif s’est installé en Corée du Sud.

Lire aussi: Le sport face au coronavirus

Le tournoi féminin de qualification olympique, initialement prévu à Wuhan, épicentre de l’épidémie, a été déplacé à Sydney. L’équipe chinoise a été placée en quarantaine à son arrivée en Australie mais pourra bien jouer la semaine prochaine.

En athlétisme, les Championnats d’Asie en salle prévus les 12 et 13 février à Hangzhou ont été annulés alors que les Mondiaux (Nankin, 13 au 15 mars) ont été reportés à 2021. En ski, les épreuves de Coupe du monde prévues sur la montagne Xiaohaituo (une descente et un super-G, du 12 au 16 février) ont été déplacées en Autriche. En natation, des épreuves de série mondiale de plongeon à Pékin et de natation synchronisée à Suzhou ont été annulées.

Lire également: Trois scénarios de sortie d’épidémie

La formule 1 en sursis

En badminton, les Championnats d’Asie prévus à Wuhan du 21 au 26 avril sont en sursis, mais le Masters de Chine, qui devait se tenir du 25 février au 1er mars sur l’île de Hainan, a été reporté après le retrait de plusieurs joueurs. L’île n’accueillera pas non plus le Tour de Hainan, que l’Union cycliste internationale vient d’annuler, ni l’ePrix de formule E de Sanya.

Le tournoi de qualification olympique de boxe, prévu à Wuhan en février a été reprogrammé en mars à Amman (Jordanie). Celui de lutte n’aura pas lieu à Xi’an en mars comme prévu mais la Fédération internationale de lutte n’a pas encore déterminé la nouvelle ville hôte. En sursis également, le GP de Chine de formule 1, prévu à Shanghai du 17 au 19 avril. La FIA le maintient, pour l’instant.