La situation se dégrade au pied des plus hautes montagnes du monde. Après celui de l’Everest, c’est au tour du camp de base du Dhaulagiri de devoir évacuer des prétendants au sommet suspectés d’avoir contracté le Covid-19.