La situation se dégrade au pied des plus hautes montagnes du monde. Après celui de l’Everest, c’est au tour du camp de base du Dhaulagiri de devoir évacuer des prétendants au sommet suspectés d’avoir contracté le Covid-19.

Sur les 133 personnes présentes sur la «montagne blanche», 14 (dont cinq étrangères) présentant des symptômes ont dû être amenées d’urgence en avion, entre mardi et mercredi, à Katmandou. Contacté par lHimalayan Times, un alpiniste décrit une «situation très effrayante au camp de base».