Molson Inc. a annoncé mercredi que le légendaire club du Canadien de Montréal et sa patinoire, le Centre Molson, passaient aux mains de l'homme d'affaires américain George Gillett Jr dans le cadre d'une transaction évaluée à 275 millions de dollars canadiens (300 millions de francs). Le plus ancien brasseur canadien a précisé qu'il conserverait une participation de 19,8% dans le club de hockey et qu'il recevrait 190 millions de dollars en argent comptant. Gillett détiendra 80,1% de l'équipe ainsi que la totalité des parts du Centre Molson. La transaction est toutefois assujettie à l'approbation des autorités réglementaires, dont celle des gouverneurs de la Ligue nationale de hockey, qui doivent se réunir ce week-end à Denver (Colorado) en marge du traditionnel All Star Game. «Je m'engage envers le Canadien de Montréal avec le but ultime de restaurer le statut de la plus grande équipe de hockey», a déclaré George Gillett Jr. Détenteur de 24 Coupes Stanley – un record dans la Ligue nationale de hockey (NHL) nord-américaine – le Canadien n'a en effet jamais vraiment retrouvé la forme depuis son dernier triomphe en 1993 et les joueurs actuels font pâle figure face à des légendes tricolores comme Maurice Richard, Jean Béliveau, Guy Lafleur et George Vézina. L'équipe, autrefois considérée comme l'une des meilleures franchises, a dégringolé dans le classement de la NHL au cours des sept dernières années. Et pour tenter de renverser cette tendance, la direction a procédé en novembre à une réorganisation majeure en nommant un nouvel entraîneur-chef et un nouveau directeur général.

Mais déjà, la personnalité de George Gillett Jr suscite la controverse au Canada. Outre le fait qu'il est Américain, il a essuyé quelques revers comme homme d'affaires, notamment une faillite personnelle de 66,2 millions de dollars (72 millions de francs) en 1992.

LT